MARATHON COBLENCE DU 26/05/2013

Dimanche matin, lever tôt, lever très tôt pour la plupart, lever trop tôt pour certains !

Rendez vous aux Nations à 6h15.

JPEG - 82.8 ko

Le temps est maussade, les prévisions mauvaises pour Coblence. Pas de joie excessive des participants.

Edith, Alain, Jean-christophe, Daniel, Claudine, Delphine, Geneviève,
Franck, Claire, Iwona, Stéphanie, Serge, Jacques, Zoubida, Jérôme,
Michel et Yann se répartissent vitesse grand V dans les quatre voitures.

Gérardo qui part du Luxembourg doit nous rejoindre sur le parking à Coblence.

300 km d’autoroute avec un petit arrêt sur l’aire de Wasserbilig.

Il pleut.

Nous nous arrêtons sur le parking relai K.Schumacher pour un départ vers la gare en navette.
Les Schumacher, en Allemagne, c’est comme les Martin en France, ils sont parmi les plus nombreux… Qui est kurt schumacher ?

Pluie…

De la gare nous allons à pied vers le lieu d’inscription pour récupérer dossards et puces.

Pluie…

Ce n’est pas la foule. De plus de six cents inscrits prévus, il ne reste que 353 courageux.

Retour vers la gare pour prendre le train spécial qui nous emmène au point de départ du marathon.

Pluie…

Se changer, se préparer, se chausser en s’abritant de la pluie dans
un garage ou un surplomb d’habitations. L’organisation, la qualité de
l’accueil de ce marathon nous semble un peu limite eu égard à celui du
marathon de Berlin.

Après le décompte rythmé par l’hymne traditionnel des AC/DC nous nous lançons, sans échauffement, presque au ralenti.
Hell Bells qu’ils chantaient, les cloches de l’enfer, les cloches c’est nous, l’enfer, on y était.

JPEG - 55.3 ko

PLUIE….

JPEG - 35.7 ko

Comme à notre habitude, nous roulons en pelotons suivant nos niveaux.
Nous constatons que les allemands ne sont pas très chauds pour prendre
la tête des pelotons. Du coup, c’est souvent les RSV qui se relayent
pour tirer les pelotons.
Pas de grosses difficultés pendant la course, quelques côtes, un peu de
vent de face, un soupçon de pavés très glissants (au fait, je vous ai
dit qu’il pleuvait ?)
Et un  passage périlleux de tapis qui a provoqué plus d’une chute.
Cadre magnifique des rives du Rhin, ses châteaux, etc.

JPEG - 37.9 ko

A noter que nous avons eu la joie de saluer un compétiteur arborant, non sans humour, masque et tuba !

Traversée de villages, assez déserts avec quelques courageux bien abrités sous leur parapluie pour nous encourager.

JPEG - 97.3 ko

Et puis c’est l’arrivée dans Coblence sous l’arche SMAR et sous…la pluie.

Arrivée, oui pour le chrono, mais après il faut plusieurs km de
trottoirs et chemins pour arriver jusqu’au « village marathon » et
recevoir une médaille de marathonien pédestre !
Nous récupérons nos sacs de vêtements qui nous attendaient sagement sous
la pluie.
Décidément, l’organisation laisse à désirer.

Au retour, un dîner dans un resto de Trèves nous permet de nous réchauffer et d’échanger tranquillement nos impressions.


 JPEG - 111.3 ko
Tous craignaient la pluie, la glissade, la frigorification, le vent
de face, le moral en berne, la voiture-balai…. et bien en définitive,
tout le monde est content !
Ou presque, puisque Daniel ayant cassé son roller, s’est trainé
difficilement jusqu’à l’arrivée, en ayant au moins la satisfaction
d’arriver avant la voiture balai.

Peu de photos prises, quelques unes récupérées sur le site du
marathon de Koblenz. Il manque Gérardo, également absent sur les
résultats (encore un mystère de l’organisation) et pourtant premier des
RSV.

Nous savons maintenant que nous sommes capables de faire un marathon
sous une pluie soutenue, et qu’en définitive, une fois le départ pris,
c’est la compétition qui compte et tout le reste est mis de côté.

Imaginez ce même marathon sous le soleil…

Retour à Nancy à minuit.

Pluie…

CR collectif

LES 6 HEURES DE PARIS LE 04/08/2013

Départ le samedi 3 aout matin pour Michel, Zoubida, Maximilien et après midi pour Silvain, Edith, Stéphanie, Jacques.

Serge a préféré prendre le train le dimanche matin.

Samedi soir repas pris en commun dans une pizzeria proche de l’hôtel.

Nous étions 8 ce dimanche 4 août à prendre la route en direction du bois de Boulogne.

Une équipe de cinq composée de Zoubida, Edith, Stéphanie, Maximilien, Silvain.

Une équipe de trois avec Michel, Serge, Jacques.

Nous avons le temps de monter calmement la tonnelle, de nous installer confortablement à l’abri du soleil.

Serge nous a rejoint pour 10h45.

Nous sommes fins prêts pour affronter « les 6 heures de Paris ».

Tout le monde était un peu tendu avant le départ, mais après avoir fait le parcours de reconnaissance les appréhensions se sont dissipées.

Parcours agréable dans le bois de Boulogne, sauf la zone de relais qui n’était pas très lisse.

Plus les heures passaient et plus nous étions dans l’euphorie des 6 heures.

C’est heureux mais fourbus que nous reprenons les voitures pour un retour sur Nancy.

Pour le retour, petite surprise que j’ai reçu le 8 aout, au retour de mes vacances, un avis de contravention de 45 € avec 1 point de retrait pour excès de vitesse de 91km/h au lieu de 90km/h…

Nous avons tous le même avis refaire les 6 heures de Paris l’an prochain.

Cordialement

Jacques

Horaires des

différents cours

2016-2017

Mardi:

Cours Initiation vitesse-endurance

19h-20h30

Cours Fitness moyens

20h30-22h15

Jeudi:

Cours Initiation vitesse-endurance

19h-20h30

Cours Fitness débutants

20h30-22h15

Vendredi:

Cours Famille enfants et parents

(débutants) 18h30-19h30

Cours enfants

(confirmés) 19h30-20h30

Cours Fitness confirmés

20h30-22h15

(venir 1/4h avant)

 

Date de rentrée: 13 septembre.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ROLLER SKATING de VANDOEUVRE